|   Acceptation de mon image

Au premier regard...

On dit souvent que la première impression est très importante dans la perception d’autrui. Le premier regard sur les présences sociales d’une personne forge pour très longtemps notre opinion. Vos publications sur les réseaux sociaux renvoient une image qui peut vous coller longtemps à la peau.


La première impression numérique est souvent la seule

Le monde virtuel est certainement plus impitoyable que le monde réel. La première impression numérique est, de ce fait, encore plus importante car elle est impersonnelle et anonyme. Elle n’est pas basée sur votre personnalité mais sur ce que vous relayez via vos réseaux sociaux. Il est donc important de pouvoir maîtriser ce qui est visible.

Si la réalité offre de multiples critères de jugement (la démarche, les habits, la voix, les gestes...) les critères sont également multiples sur le web et sur les réseaux sociaux. En l’occurrence, sur Facebook, la première chose que l’on voit de vous est votre photo de profil et votre photo de couverture. Faites attention à ce que ces deux éléments soient sobres et surtout dénués de tout message à caractère insolite, voire choquant. Ce genre de détails peut sabrer d’un coup net votre réputation auprès d’un futur employeur.

Il en va de même avec vos publications. Contrôlez bien les statuts apparents lorsqu’on navigue sur votre profil Facebook et assurez-vous que vos contenus sensibles ne soient pas visibles par n’importe qui. Il en va de même pour Twitter, n’hésitez pas à supprimer des tweets ou des retweets pour lesquels vous ne seriez pas très fier.


Ni éphémère, ni confidentiel

Un réseau social comme Twitter donne souvent l’illusion que les messages publiés ont une durée de vie très limitée. C’est partiellement vrai. Les messages oubliés existent toujours, bien qu’ils soient peu visibles. Ils peuvent ressurgir à la faveur d’une recherche poussée par quelqu’un qui voudrait vous nuire, ou simplement via les moteurs de recherche.

Notre nombre de followers sur Twitter ou sur Instagram est par ailleurs un mauvais indicateur de la visibilité de nos posts. Votre “notoriété” peut naître en quelques minutes par le jeu des re-post, et durer toute votre vie si certains des messages sont indexés sur les moteurs de recherche.

Ce problème se pose de la même façon sur Facebook, bien que ce dernier offre la possibilité de maîtriser la confidentialité de ses publications ou encore de son profil. Faites bien attention à ne pas laisser transparaître des anciens statuts qui pourraient vous porter préjudice.


L'astuce en + :

Sur votre profil Facebook, vous pouvez avoir un aperçu de votre profil vu par quelqu’un qui n’est pas votre ami. Vous pourrez alors voir quelles publications sont accessibles à tout le monde et lesquelles ne les sont pas.

De manière générale, ne laissez rien au hasard sur votre fil d’actualité. Si vous souhaitez garder un profil ouvert, prenez garde à la confidentialité de vos publications. Vous pouvez par exemple opter pour mettre vos anciennes publications en confidentialité “Moi Uniquement” de sortes à garder une trace de cette publication pour que cette dernière ne soit visible que par vous.


Méfiance :

Certains sites internet référencent tous les tweets sur une thématique donnée et sont très souvent référencés sur les moteurs de recherche. La façon la plus simple de se retrouver cataloguée pour longtemps.


Image title


Les
outils
pratiques
-
Image title
Graph Search
La barre de recherche Facebook qui peut nous offrir la possibilité d’obtenir la vie entière de n’importe qui.


Autour
du sujet
-
Image title
Les Echos
Comment faire une première impression mémorable.